vendredi 30 juin 2017

Bilan de la semaine : productive ou non?

À première vue, j'ai franchement l'impression de n'avoir rien fait cette semaine et d'avoir tourné en rond tout le temps. Pourtant, quand je m'arrête pour faire le décompte réel de ce que j'ai fait, je me rends compte que j'en ai beaucoup :


  1. Travailler sur une vidéo en création numérique animée;
  2. Ajouter un peu de contenu sur mon site Web;
  3. Terminer un projet d'art textile;
  4. Commencer un nouveau projet d'art textile;
  5. Préparer et envoyer une demande d'exposition à un centre d'arts;
  6. Gestion et administration de mon entreprise + celle de mon conjoint;
  7. Fait quelques recherches pour déterminer quel support j'utiliserai l'exposition de mes prochaines œuvres photographiques;
  8. Déterminer le prix de certaines de mes oeuvres photographiques;
  9. Travailler sur l'ébauche de nouveaux projets artistiques et la finalité d'un certain nombre en cours de production.

Ajoutez à cela les enfants, le sport, le ménage, la bouffe...

Bonne semaine! Yes! Bravo à moi!



Est-ce qu'il vous arrive d'avoir ce sentiment d'avoir rien fait mais que, au final, vous en avez fait beaucoup?

Connaitre nos services et demander un devis : www.latelierjml.com

lundi 26 juin 2017

Le talon de la semaine : j'adore les lundis

La plupart des gens détestent les lundis parce que c'est le début de la semaine... et, donc, le retour au travail.

Moi, je suis de celles et ceux qui adorent son travail. Par conséquent, j'aime les lundis. Cependant, mes lundis ont un genre de karmas.

Non, je ne suis pas très superstitieuse, ni "wom-wom". Mais il faut tout de même se rendre à l'évidence de certains phénomènes qui se répètent trop souvent pour que ce soit un hasard. 

Je disais donc que mes lundis on un genre de karmas. Celui-ci détermine l'allure du reste de ma semaine. Si mon lundi se passe bien, qu'il suit mon horaire tel que prévu et qu'il se finit positivement, le reste de la semaine se déroulera pareil. Si mon lundi est une catastrophe, le reste de la semaine enchaînera catastrophe sur catastrophe. 

Ainsi va la vie qui va!

(se gratte la tête en se disant : Hé! Ho! On est lundi et je viens de me lever. Comment sera ma semaine? Je vais le savoir ce soir)

Et vous comment sont vos lundis?


Connaitre nos services et demander un devis : www.latelierjml.com

vendredi 23 juin 2017

Attention! Chien qui mord

J'ai horreur des Ti-Jo-Connaissant qui pensent tout savoir, surtout quand ils pensent qu'ils en savent plus qu'un vrai professionnel formé et diplômé. Je suis extrêmement susceptible quand il s'agit de compétences professionnelles (pas juste les miennes).
Les passifs-agressifs qui ont un don pour faire sentir et faire comprendre aux autres qu'ils sont incompétents, et ce, en donnant une image d'être de bonne humeur et sans rancœur, me puent au nez.
Et, je n'ai aucune tolérance envers les personnes qui insistent, insistent, insistent encore et encore... jusqu'à ce qu'elles obtiennent gain de cause, pas parce qu'on est en accord avec elles, parce qu'on veut les faire taire.
Je deviens très mauvaise quand je suis devant l'une ou l'autre de ces personnes. Je mords quand je me retrouve dans des situations qui impliquent ce genre de personne. Parfois, je mords fort.
J'ai eu affaires à une personne qui incarne les 3 en même temps. Je suis rentrée dedans hier avec un méga bulldozer et je l'ai remise à sa place.
... Il semblerait que cette personne soit plus susceptible que moi! La vérité est dure à prendre apparemment.


Connaitre nos services et demander un devis : www.latelierjml.com

vendredi 16 juin 2017

Connaissez-vous le syndrome de la fin?

Quand je suis pleine production créative et que j'arrive à la fin, il y a un phénomène qui se met en place et que je nomme le "syndrome de la fin".

Ce syndrome de la fin consiste en un épisode obsessif-compulsif axé sur l'ouvrage ou l'oeuvre en question.

"Il faut que je le finisse au plus vite!"
"Ça ne sera pas long, il me reste juste ça à faire."
"Encore un petit 5 minutes (15 ou 30) et c'est fini."

Évidemment, j'évalue toujours mal l'ampleur de ce qui reste à faire. C'est jamais 5 minutes mais 1 heure et plus. Le 30 minutes se transforme souvent 2-3 jours temps plein.

De plus, c'est comme si le monde arrêtait de tourner. Alors, je néglige tout le reste : je ne cuisine plus, je ne fais plus ménage, je ne m'occupe très bien de la petite, etc.

Je deviens infernale parce que je ne pense qu'à finir ma création et je ne fais que cela.

Samedi dernier, j'ai de près ce syndrome alors que je travaillais sur un chandail. J'ai souri à ce syndrome et je lui ai dit : "No way! Tu ne me feras pas le coup cette fois-ci." Puis, j'ai mis le chandail de côté.

Sept jours plus tard, le dit chandail n'est toujours pas fini. YES! Je suis fière de moi.

Ça fait drôle de dire que je fière de ne pas avoir terminé un travail!😜
On essaie de remettre en route ce blogue... On va voir ce que ça va donner... :)

Bien des aventures depuis le mois de février dernier

Nous n’avons rien publié sur le blog ni sur le site d’Au/Pignon depuis février. Nous étions pourtant très actifs. Voici un résumé de ce qu...